Ôz Éditions, la nouvelle maison d’édition

Pour commencer l’année 2017, nous vous proposons de découvrir une nouvelle maison d’édition des jeux de société. Avez-vous déjà entendu parler de Ôz Éditions ? Ou peut-être IF Association ? Il y a eu quelques changements ces derniers temps. Prenez le temps lire l’interview du gérant de cette nouvelle maison d’édition.

Interview avec Florian, PDG d’Ôz Éditions

  1. Pouvez-vous vous présenter ?

A gauche : Florian Corroyer d'Ôz Editions avec Hugues

A gauche : Florian Corroyer d’Ôz Editions avec Hugues

Je m’appelle Florian, j’ai 35 ans, je suis originaire de Normandie et je vis en Suisse, près de Neuchâtel, depuis mes 20 ans. Je travaille en industrie pharmaceutique et je suis président d’IF Association depuis 2008 (l’association va s’arrêter prochainement).

  1. Depuis quand et à quoi jouez-vous ?

J’ai des souvenirs de jeux dès l’enfance, des classiques de l’époque tels que Mystères de Pékin, Destins, … Mais j’ai vraiment commencé à jouer aux jeux de société dits “modernes” lorsque j’ai passé mon BAFA. Deux de mes formateurs et futurs collègues formateurs étaient des passionnés de jeux. C’est à cette époque que c’est devenu une passion.
Et il était donc logique que je sois tenté par l’édition, d’abord avec IF Association (Pitch’n Dunk, les Souris Gourmandes et Pitch’n Goal) puis avec Ôz Editions.
En termes de types de jeu, je n’ai pas de style de jeu préféré. C’est surtout la durée d’une partie qui est déterminante maintenant que j’ai 3 enfants 🙂 J’ai beaucoup (trop?) de jeux dans ma ludothèque perso et ça va du Time’s Up à Eclipse, en passant par Splendor, Dice Town, Conan, Pandémie mais aussi Quarto, Noé … Enfin bref, il y a tous les types de jeux.

  1. Quels sont les jeux qui vous ont marqué ou donné envie à en faire votre métier ?

Difficile d’en citer peu car beaucoup de jeux m’ont plu 🙂 J’ai des souvenirs de fous rires sur des jeux très simples comme Sandwich par exemple. Des souvenirs d’ambiance plus tendues avec Alcatraz the Scapegoat ou encore City of Horror. D’autres souvenirs plus oniriques avec Dixit.
En fait, ce ne sont pas vraiment des jeux spécifiques qui m’ont marqué, mais davantage ce que font vivre ou ressentir les jeux : du rire, de l’aventure, de la réflexion, de l’imagination, … Je pense que c’est ça qui m’a réellement donné envie de “passer de l’autre côté”.

Ôz Éditions

Ôz Éditions

  1. Que pensez-vous du monde du jeu de société actuel ?

Il est en pleine évolution et ça peut être considéré comme une bonne et une mauvaise chose selon comment on se place. Le nombre de jeux qui sort chaque année ne cesse d’augmenter, de nouveaux éditeurs voient le jour, d’autres en rachètent… Pour ceux qui ont suivi l’évolution du monde du jeu de société moderne, ça peut être vu comme quelque chose d’inquiétant. Une sorte d’industrialisation qui mènera le secteur à sa perte.

De mon côté, j’ai une vision plus optimiste de la chose (même si je ne suis probablement pas objectif vu que je lance ma maison d’édition et que je participe donc à cette expansion). De plus en plus de gens jouent à des jeux de société. Et dans un monde où chacun est de plus en plus vissé sur son téléphone, c’est plutôt une bonne chose :-). Pour le moment, le secteur est dynamique, on commence à trouver autre chose que Qui Est-ce ?, Docteur Maboul et Monopoly dans certaines enseignes, des bars à jeux se développent, le jeu est également utilisé à l’école ou à l’hôpital comme moyen pédagogique ou thérapeutique… Je vois ça comme quelque chose de plutôt positif. Et tant que la qualité est là, que les éditeurs font un travail sérieux et que les gens ont envie de jouer, ça me va.

Maintenant, et comme dans tout secteur, il y a eu, il y a et il y aura probablement des dérives.

  1. Comment vous est-il venu l’idée de créer une maison d’édition ?

C’était la suite logique pour moi après IF Association, qui m‘a permis de mettre le pied à l’étrier. J’ai envie d’éditer les jeux que j’aime, d’en faire de beaux jeux et qu’ils plaisent aux joueurs.
J’ai adoré faire ça et j’ai eu envie de me lancer pour poursuivre. Pour le moment, c’est en parallèle de mon travail.

  1. Quels sont vos projets en cours et vos futurs projets ?

  • Le premier projet est Tiki, de Nicolas Sato. C’est un jeu pour deux joueurs, à partir de 8 ans et qui se joue en 15 minutes environ. Pauline Amelin réalise les illustrations et le jeu passera par une campagne de financement participatif à partir du 1er mars sur Kickstarter.
    Plus d’infos sur le site officiel d’Ôz Éditions : http://www.oz-editions.com/tiki/

    Tiki bientôt sur Kickstarter

    Tiki bientôt sur Kickstarter

  • Le second sera la réédition de Drôles de Zèbres, un jeu de Bruno Cathala sorti en 2004. On est en train de reprendre toute la partie matérielle, graphisme et illustration avec Bruno et Franck (Franck Drevon qui s’occupe des graphismes/illustrations). Le nom va également changer, pour le moment on est arrêté sur Kiwara (qui signifie savane en Swahili).
    Illustration de Kiwara - version non définitive

    Illustration de Kiwara – version non définitive

Actuellement, on est en phase de test car même si la mécanique ne va pas changer, certaines modifications matérielles pourraient avoir un effet sur l’ergonomie de jeu. Je prévois une sortie pour fin 2017.

  • Ensuite, je travaille sur la localisation d’un jeu taïwanais et j’ai deux prototypes en test.
  • Et je suis à la recherche d’un jeu à éditer sur le thème du Magicien d’Oz et un autre sur la ville de Rouen 🙂
  1. Où les joueurs pourront-ils tester vos jeux ? Présence dans les événements, festivals à venir ?

Alors je serai à Cannes pour le festival le samedi et le dimanche. J’aurais Tiki avec moi mais je ne sais pas encore si j’aurai un emplacement pour le présenter… Par contre, j’aurais plein de flyers à distribuer pour le lancement de la campagne Kickstarter 😉

Je ne suis pas sûr d’avoir quelque chose pour Kiwara. Sinon, il y a des chances que je sois au festival Ludesco, à la Chaux-de-Fonds en Suisse (10-12 mars).
Pour le moment, le programme est light et je le construis au fur et à mesure afin de ne pas trop perturber l’organisation familiale (3 enfants de 3 mois, 2 ans et demi et 5 ans et demi à la maison, c’est sportif).

Tiki sera également bientôt jouable sur BoardGameArena. Les scripts sont en cours de réalisation. Une fois sur la plateforme, tout le monde pourra venir découvrir le jeu avant le lancement de la campagne Kickstarter et savoir si le jeu est fait pour lui ou non.

  1. Avez-vous un message à faire passer aux joueurs ?

Rendez-vous le 1er mars sur Kickstarter pour le lancement de Tiki 🙂 Et n’hésitez pas à venir papoter si vous me croisez sur des salons ou autres, j’aurais un beau t-shirt Ôz Editions.

Les mots de Thalwind

Nous souhaitons remercier Florian d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Alors vous avez bien compris ! On se dit rendez-vous le 1er mars pour le Kickstarter de Tiki. On attend impatiemment ce jeu. Nous l’avons testé à Cannes 2016, croyez moi Tiki va être un succès. Il nous a séduit direct avec ses illustrations mais aussi les pions qu’on a adoré ! Le mécanisme du jeu est plutôt simple mais très tactique !

Plateau de Tiki de Nicolas Sato

Plateau de Tiki de Nicolas Sato

On n’hésitera pas à vous rappeler pour le lancement de Tiki le 1er Mars !

Partager