Sherlock 13 – Élémentaire mon cher Watson

Sherlock 13, le jeu de société

“Si la médiocrité ne reconnaît rien qui lui soit supérieur, l’excellence, elle, reconnaît immédiatement le vrai génie.”

Cher enquêteur,

Nous faisons appel à vous car nous sommes face à des affaires des plus épineuses. En effet, pas moins de 13 suspects sont impliqués à chaque affaire. 13 dont fait partie le grand Sherlock Holmes et son acolyte le Docteur Watson. Vous comprendrez donc pourquoi vous êtes notre dernier espoir.
Pour résoudre ces affaires, nous comptons sur votre perspicacité afin de démasquer celui dont le nom précède sa réputation à savoir Arsène Lupin.
En effet, ce dernier réalise ses larcins en prenant un malin plaisir l’apparence de l’un de nos 13 suspects.
Nous avons décidé de baptiser ces affaires Sherlock 13. Sherlock vous l’aurez compris est le surnom de notre plus fin limier et 13 pour le nombre de suspects.
J’espère que vous pourrez nous éclairer.

Caractéristiques de Sherlock 13

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 6 ans
  • moins de 30 min
  • Un jeu de Hope S.Hwang
  • Illustré par Vincent Dutrait
  • Edité chez Lethaia

 

 

 

Matériel de Sherlock 13

  • 13 cartes Suspects
  • 1 Bloc déduction
  • 4 paravents
  • 1 livret de règles

Reconstitution – Mise en place

Pour vous résumer simplement chaque affaire, nous avons mis en place un jeu avec principalement 13 cartes représentant les suspects.

Commencez par mélanger ces 13 cartes suspects et écartez en 1 face cachée.

Distribuez alors équitablement à chaque enquêteur que vous êtes. Vous aurez donc normalement bien déduit : 3 à 4 enquêteurs et 4 à 3 enquêteurs afin d’arriver au compte de 12.

Sherlock 13 - Exemple Suspect

Sur chaque carte suspect de Sherlock 13, vous pourrez y voir de petits symboles. Ce sont ces petits symboles qui vous permettront tout au long de l’enquête de faire des déductions afin d’arriver à la conclusion finale que le coupable est celui dont la carte a été écartée.

Parmi ces symboles vous retrouverez : la Pipe qu’affectionne particulièrement Holmes, l’Ampoule qui sera peut-être votre éclair de génie, le Poing symbolisant votre bataille entre chaque enquêteur, l’insigne de Police pour l’arrestation imminente du suspect, un carnet de Note, le Collier de notre bonne Reine, l’Oeil organe suprême vous permettant de déduire si aisément et enfin le Crâne de la mort pour chaque victime des larcins de ce vil Arsène Lupin.

Chaque enquêteur aura d’autre part à sa disposition une petite feuille sur laquelle il pourra effectuer toutes ses déductions afin de démasquer le véritable Arsène Lupin parmi nos 13 suspects.

Sherlock 13 - Feuille enquête

Sur cette petite feuille, vous y retrouverez les petits symboles dans un petit tableau avec le nombre total de ceux-ci dans le jeu. Sur ce tableau, vous y annoterez le prénom de chaque enquêteur et y apposerez vos déductions dont la modalité vous sera exposée plus loin. En dessous de ce tableau, vous y verrez la liste des 13 suspects ainsi que les symboles présents sur chacune des cartes les représentant.

Vous pourrez notamment déjà écarter les 3 ou 4 suspects (suivant votre nombre d’enquêteur) que vous aurez donc reçus en ce début de partie. Mais j’imagine que ça vous l’aviez aussi déjà déduit.

Chacun aura aussi un petit paravent afin qu’aucun autre ne puisse copier son adversaire. Car oui, nous avons décidé de vous mettre en compétition.

Sherlock 13 - Paravent

Vous noterez au passage que nous avons subtilement apposé au dos de ce paravent toutes les actions que vous allez pouvoir entreprendre dans ces enquêtes et que nous allons vous exposer tout de suite.

Mener l’enquête – Comment se déroule une affaire à résoudre

Le processus est on ne peut plus simple. A votre tour, dans Sherlock 13, vous aurez la possibilité parmi trois actions possibles :

  • Demander combien de personnes ont un symbole particulier
  • Demander à un joueur combien a-t-il au total un symbole particulier
  • Faire une accusation

Demander combien de personnes ont un symbole particulier

Dans un tour de Sherlock 13, un enquêteur peut demander aux autres combien parmi eux ont le symbole Ampoule sur l’une de leur carte suspect. Les enquêteurs interrogés répondent en levant la main si jamais ils ont effectivement ce symbole.

A vous ensuite de déduire. Par exemple, vous avez Mary Morstan dans vos cartes de départ. Vous avez posé la question de savoir si quelqu’un a le symbole Collier. Un seul enquêteur lève la main.

Au tour suivant, vous demandez qui a le symbole Pipe. L’enquêteur qui avait levé la main précédemment ne le fait pas pour cette question.

Vous savez désormais que le coupable est Mrs Hudson. Je vous laisse bien sûr réfléchir comment je suis arrivé à cette conclusion.

Demander à un joueur combien a-t-il au total un symbole particulier

A votre tour, vous pouvez également demander à un enquêteur particulier combien par exemple de symboles Pipe il a en particulier. Ce dernier vous répondra le nombre exact de symbole Pipe qu’il a parmi ses cartes suspects. Là encore, à vous de faire les déductions qui s’imposent.

Faire une accusation

Faire une accusation à son tour revient à déclarer haut et fort que vous pensez que le coupable est par exemple Mycroft Holmes.

Une fois votre accusation faîte, vous regardez secrètement si vous avez vu juste. Si jamais tel est le cas vous avez résolu l’affaire et remportez la partie et toute notre estime. Sinon, vous remettez face cachée la carte et vous avez lamentablement perdu. Vous pouvez aller relire Conan Doyle et encore apprendre sur la faculté de déduction.

De plus, vous permettrez aux autres enquêteurs d’écarter le suspect injustement accusé s’ils ne l’avaient pas déjà fait.

Qui remporte la partie de Sherlock 13

Comme énoncé au-dessus, celui qui accuse la bonne personne remporte la partie. Une exception existe si jamais tous les enquêteurs sauf un ont accusé à tort un suspect. Dans ce cas précis, celui qui n’a pas fait d’accusation remporte la partie. Cela dit sans panache.

Quid du mode à 2 dans Sherlock 13 ?

Vous êtes déjà très bon observateur ou bon lecteur devrais-je dire. Vous aviez bien noté que le jeu pouvait se jouer à 2 et je vous en félicite.

Si vous êtes aussi fort que vous le prétendez, vous comprendrez aisément que la première action est caduque dans ce cas précis car son issue serait trop facile et rendrait une partie des plus rapide qu’ennuyeuse.

Dans le mode à 2 enquêteurs, la différence est qu’en plus de la carte écartée, vous poserez 2 autres cartes de chaque côté de cette dernière. A votre tour, vous pourrez remplacer la première action par l’échange d’une des 2 cartes. Il vous faudra alors la remplacer par une autre carte de votre main que vous placerez face visible. De quoi rajoutez un peu plus de stratégie voire d’espièglerie si vous en avez le talent.

Le mode pour les  détectives en herbe

Il existe dans ce jeu un mode expert. Dans ce mode, vous pourrez classer vos 3, 4 ou 5 cartes (suivant votre nombre d’enquêteurs). La dernière carte sera celle que vous ignorerez durant toute la partie.

Cela veut dire qu’à la question « Qui a des symboles Collier ? », vous ne serez pas obligé(e)s de lever la main pour le signifier si jamais votre dernière carte en comporte. Enfin sauf si bien sûr une de vos autres en comporte.

Cela rajoute un peu plus de mystère et complexifie un peu plus le jeu.

Il en est bien sûr de même pour la question « Combien as-tu de symboles Pipe ? ». Si jamais vous en avez 4 dont 1 sur votre dernière carte, vous n’en annoncerez que 3.

Conclusion

Elémentaire mon cher, Sherlock 13 est un petit jeu familial très simple, rapide à mettre en place et dont les parties peuvent être extrêmement rapides.

Trop rapide ? Ca peut être le cas. Attendez-vous à peut-être terminer une partie en 2 tours. Seulement ? Oui et je dois avouer que si jamais c’est votre première partie vous risqueriez peut-être d’être désappointé voire déçu.

C’est peut-être un choix volontaire d’avoir laissé un total de 3 symboles pour certains qui font que, si vous avez les bonnes cartes au départ, elles vous permettent de déduire rapidement qui est le coupable.

Est-ce que le jeu serait impossible si le nombre de symboles était équivalent dans le jeu. Serait-il moins bien ou trop long ?

Dans tous les cas, je vous invite à réitérer l’expérience plusieurs fois. Plus vous y jouerez et plus vous serez plus prudent, plus fourbe et plus le chemin vers le coupable sera peut-être plus compliqué et du coup les parties en seront beaucoup plus appréciables.

Car oui, si trop en apprendre vous permettra peut-être de gagner, trop en donner vous fera peut-être perdre. A vous d’être à la fois plus perspicace dans vos déductions et plus judicieux et adroit dans vos questions.

Ce petit jeu a en tous cas parfaitement dépoussiéré le jeu d’enquête classique Cluedo en le rendant à la fois plus simple en éliminant notamment les déplacements aussi inutiles que désormais ennuyeux mais beaucoup plus tortueux pour peu qu’on commence à oser à y introduire un peu de ruse comme le pourrait très bien faire Arsène Lupin ou Moriarty.

Ne perdez plus un instant, le chemin vers la vérité ne tient qu’à vos déductions.
Sherlock 13 - Vue d'ensemble

Partager