Ghosts de Reiner Knizia

Ghosts est un jeu de Reiner Knizia édité par Asyncron.

Présentation de Ghosts

Boite de Ghosts d'Asyncron

Boite de Ghosts d’Asyncron

Osez pénétrer dans la maison hantée de Ghosts. Vous y trouverez des fantômes de toutes sortes, certains plus effrayants que d’autres.

Gardez votre calme et sachez utiliser les ectoplasmes à votre avantage pour effrayer vos adversaires. Si les fantômes deviennent trop envahissants, utilisez l’effet miroir pour les renvoyer sur votre voisin ou profiter de la brumer pour vous dissimuler.

Surmontez votre peur pour ne pas fuir car, en fin de partie, celui ou celle qui sera le moins effrayé triomphera de la maisons et de ses adversaires.

Caractéristiques :

  • 2 à 6 joueurs
  • 7 ans +
  • 20 minutes
Le matériel de Ghosts

Le matériel de Ghosts

Mécanismes du jeu

Le but du jeu est de ne pas dépasser une peur de valeur 7.

Pour ce faire, les joueurs vont utiliser leurs cartes et additionner le nombre de fantômes. Si un joueurs dépasse 7, il perd la manche et accumule 1 point de peur.

Les cartes sont de valeur 1 à 3 et de 6 familles différentes.

Les cartes famille

Les cartes famille

Deux actions sont possibles pour éviter de perdre une manche :

  • Si un joueur place une carte de la même famille que la carte précédemment posée, il réalise l’action « Mirroir« . Le sens du jeu change et la valeur de peur n’augmente pas.
  • Une carte spéciale nommée « Brume » permet de sauter son tour de jeu. C’est donc au joueur suivant de jouer.
    La carte Brume

    La carte Brume

Le jeu se termine en 3 manches. Une manche se terminant lorsqu’un joueur n’a plus de carte.

Notre avis

Ghosts est un jeu comme on les aime, simple mais compliqué. Les apparences sont trompeuses pour cette petite boîte de 10 cm sur 10 qui se révèle être à la fois un très bon jeu grand public, les enfants et les adultes apprécieront, mais aussi un jeu qui permettra à ceux qui souhaitent réfléchir un peu plus de pouvoir le faire en montant leurs stratégies.

Car dans Ghost on utilise nos cartes, mais aussi nos adversaires pour en défaire d’autres. Rien de plus jouissif que de voir ce que l’on veut se réaliser devant nos yeux. Forcer un adversaire à jouer, provoquer. Pousser ses adversaires à l’erreur, voilà ce que nous avons fait pendant nos parties.

L’ambiance était bien présente entre les joueurs. Le jeu a très bien marché pendant la séance 🙂 !

Asyncron

Asyncron

> Lire d’autres articles à propos d’Asyncron 

Partager