La malédiction de Bastet

Crimexpress lance sa seconde murder party Clé en main !

Après le succès de la Mort à Sacinay, l’équipe Crimexpress continue dans sa lancée et sort une autre enquête.

La naissance d’une Collection de murder parties pour le grand public.

En février 2019, Crimexpress réussit sa première campagne Kickstarter pour sa murder party «Mort à Sacinay». Conquis par ce projet, Novalis propose de distribuer cette enquête dans le commerce. Le 24 mai 2021, Mort à Sacinay est enfin disponible en magasin.
Encouragé par le très bon accueil des blogueurs et de la presse spécialisée, Crimexpress décide de lancer une collection en proposant une seconde enquête.

La Malédiciton de Bastet

Suisse, 1970, l’annonce d’une vente aux enchères d’antiquités égyptiennes fait couler beaucoup d’encre, une mystérieuse statuette de Bastet en sera la pièce maîtresse. Tout le gratin du monde de l’art s’est donné rendez-vous dans un hôtel de luxe.
Mais la veille de la vente, une tempête de neige isole les invités, un concert de jazz prend une tournure inattendue, les conversations dérapent, sans oublier la menace d’une malédiction ancestrale. Au matin, le dernier acte d’un funeste ballet s’ouvre devant un public consterné : un drame est survenu durant la nuit.
Les joueurs devront démasquer le coupable se cachant parmi eux.

Des nouveautés

  • Une organisation encore plus allégée grâce à un système de cartes « chapitres »
  • Des livres personnages adaptés à l’enquête et encore plus complets
  • Un nouveau mécanisme d’accès aux indices : un porte-feuille permettra d’acheter certaines informations et d’accéder à certaines pièces de l’hôtel dont les chambres des suspects.
  • Une mission collaborative et interactive

Une mécanique plébiscitée par les joueurs

La malédiction de Bastet s’articule sur la même mécanique que Mort à Sacinay : une murder party clé en main où l’organisateur peut jouer lui aussi et partir à la découverte du coupable.

La sortie est prévue pour Février 2023, en attendant découvrez plus d’avantages les informations sur le site officiel de Crimexpress