Dominion, ou la course aux points avec des cartes

Bonjour tout le monde, j’espère que vous avez passé de bonnes fêtes, que vous avez bien mangé, bien bu(avec modération toujours) et que vous avez été gâté, surtout en jeux de sociétés. Pour commencer cette nouvelle année en douceur, je vais vous présenter aujourd’hui un jeu simple mais efficace et qui ne se joue qu’avec des cartes. Joueuses et joueurs de Magic vous allez être ravis, car ce jeu va, sur certains de ses aspects, vous rappeler votre jeu de cartes à collectionner préféré. Je vous souhaite la bienvenue dans le monde riche et coloré de Dominion!dom 8Jeu créé par Donald Vaccarino et édité par Filosofia en 2008, ce jeu n’a cessé de grandir et s’améliorer au fil des récompenses qu’il a cumulé au fil des années, pour aujourd’hui compter pas moins de huit extensions officielles(Like a boss!). Mais qu’est-ce qui fait que ce jeu est si populaire et efficace me demanderez vous? La réponse n’est pas bien compliquée. Il est facile d’accès et la mécanique principale du jeu est tout simplement huilée à la perfection. Le but du jeu est de gagner le plus de point de victoire possible, mais pas de n’importe quelle façon. C’est un certain type de carte qui vous donnera ces dernières. Et sachant que vous débutez le jeu de base avec un mini deck(paquet de cartes) de dix cartes et que vous débutez chaque tour avec cinq cartes en main, vous devrez construire vous même ce dernier avec différentes cartes qui vous seront proposées à l’achat. Il existe dans le jeu trois types de cartes: Argent, Victoire et  Action, sachant que chaque partie propose obligatoirement 3 sortes de cartes Argent(1,2 et 3 pièces), trois cartes Victoire(Domaine, Duché et Province) et 10 sortes de cartes Actions(qui elles pourront changer à chaque partie).

Dominion 2
Chaque type de carte a sa propre fonction. Les cartes Argent serviront à acheter les autres cartes(dont les cartes Action), les cartes Action vous permettront de combiner vos cartes entre elles afin de vous faire piocher plus, vous donner plus d’actions et vous permettre d’acheter plus facilement les cartes, et les cartes Victoire, qui n’auront d’autre utilité du vous faire cumuler des points pour essayer d’être celui qui en aura le plus lorsque la partie se terminera. Il faut donc rester concentré pour réussir à constituer un deck qui tournera assez bien pour vous permettre d’acheter les cartes Victoire(qui sont des cartes « mortes » jusqu’au décompte final) sans que ces dernières ne vous monopolise une trop grande partie de votre main, sans quoi vous ferez des tours inutiles où vous n’aurez pas assez d’actions et d’argent pour continuer à constituer votre paquet. Un tour de jeu de Dominion se déroule toujours de la même façon. A partir du premier joueur(choisi au hasard), celui-ci a d’abord une phase Action, durant laquelle il peut jouer des cartes éponymes. Il a ensuite une phase Achat durant laquelle il peut utiliser toutes les cartes Argent qu’il possède en main puis il a une phase Défausse, cette dernière servant simplement à mettre toutes les cartes qu’il a utilisé, celles achetées et celle qu’il avait en main et qu’il n’a pas utilisé dans une une pile face ouverte à côté de sa pioche, qu’il pourra remélanger une fois son deck entièrement épuisé et enfin il repioche 5 cartes pour constituer sa nouvelle main afin de laisser la place au prochain joueur.

dom 7 dom 6 dom 4

Une fois les mécaniques de jeu assimilées par tous les joueurs(après 2-3 tours) le rythme des parties s’accélérera et vous n’aurez parfois pas le temps d’avoir constituer à nouveau votre main que ce sera de nouveau à vous(pas de panique cependant, vous pourrez tout de même avoir vos cinq cartes). Il faut être rapide, vigilant et concentré pour espérer atteindre la victoire en fin de partie. Je n’ai d’ailleurs pas encore évoquer les conditions de fin de jeu. Pour qu’une partie s’arrête, deux possibilités: Soit la dernière carte Province est piochée, soit trois paquets de cartes Actions sont vides en même temps(et croyez moi qu’à certaines parties, il y à des cartes charnières qui partent extrêmement vite et on ce retrouve au troisième tour avec deux paquets vides). Le seul petit reproche que l’on pourrait faire au jeu, les interactions entre joueurs. A proprement parler, sont quasiment inexistantes. Il existe bien quelques cartes Actions spécifiques, les cartes « Attaque » qui permettent d’embêter les autres joueurs dans leur progression, mais à part cela, chacun est un peu plongé dans sa propre construction de deck à projeter les stratégie de ses futurs tours. Cependant le jeu n’en reste pas moins excellent, tournant aussi bien qu’une montre suisse, varié, rien qu’avec le jeu de base, qui compte tout de même 500 cartes s’il vous plait et qui vous fera passer de bons moments, sans que cela ne soit trop long(bien qu’après y avoir goûté une partie, on veut généralement en refaire quelques unes derrière afin de mieux dominer la configuration des cartes Actions choisit pour la partie). Ajouter à cela une infinité de possibilités grâce aux centaines de nouvelles cartes proposées par les extensions, et vous obtenez un jeu d’une simplicité déconcertante mais d’une richesse hallucinante!

dom 5

Partager